Principe 11 : utiliser les interfaces et valoriser les éléments en bordure

par Céline (admin)
Utiliser les bordures : principe 11

La permaculture est une philosophie holistique basée sur 3 éthiques

-prendre soin de la Terre
-prendre soin des Hommes
-créer l’abondance et partager équitablement

ET

Déclinée en 12 principes, dont voici le 11ème :

Ce principe a vraiment été une révélation ! La diversité et la richesse se concentrent finalement dans ces espaces restreints, de faibles étendues et de façon tout à fait naturelle. On peut le résumer de cette manière :

La bordure entre deux milieux est souvent plus riche en biodiversité que chacun des milieux qui la jouxtent (si 1000 espèces habitent dans un milieu A et 1000 autres dans le milieu B, dans la bordure de A et de B coexisteront 2000 espèces).

jouer avec les bordures

Je vais par la suite vous présenter quelques exemples au jardin mais pas seulement ! C’est ce qui fait la richesse de cette philosophie permaculturelle !

La bordure et l’interface dans la nature

Dans ce principe, il y a deux notions que l’on peut distinguer et prendre en compte.

Utiliser les interfaces

Comme l’intersection entre entre deux milieux est extrêmement riche, dans nos conceptions de jardins, il est du coup extrêmement intéressant de bien réfléchir à la forme de nos différents espaces.

Ici le meilleur chemin n’est pas la ligne droite, bien au contraire. En permaculture on ne cherche pas à aller plus vite (comme l’agriculture traditionnelle), on cherche à tendre vers l’autonomie et la résilience. On cherche à créer l’abondance pour mieux la partager !

jouer avec les bordures - permaculture Design
Schéma – Permaculture Design

Outre l’esthétisme qui peut s’en trouver améliorer, réfléchir en amont des formes les plus biscornues possibles peut être un moment très créatif et joyeux !

Vos haies également ne sont pas obligées d’être rectilignes et le long d’une clôture. On peut les imaginer traversant un terrain . Si peu que la haie soit mellifère, elle pourra à la fois délimiter les espaces mais aussi servir de corridor pour emmener les insectes pollinisateurs à un endroit stratégique pour nous : le potager, le verger, la forêt-jardin, etc …

La seule limite à notre imagination c’est nous-mêmes, libérons notre créativité !

Valoriser les éléments de bordures

Valoriser les éléments de bordures revient à favoriser dans ces zones d’intersection des cultures. Outre le fait que ces milieux soient très riches, les interfaces de différentes formes permettent la création de micro-climats, tantôt humide, tantôt plus sec et ensoleillé.

Pourquoi alors ne pas mettre des arbustes petits fruits au mare d’une mare. C’est également le principe des forêts-jardin qui se constituent de différentes guildes qui rentrent en interaction les unes avec les autres !

Une guilde -Permaculture Design
Une guilde –Permaculture Design

La bordure et les interfaces, un exemple hors jardin

Il y un exemple que j’aime particulièrement et que j’ai déjà évoqué dans l’article du château de la Villeneuve (71). C’est l’histoire de Mme Marguerite Boucicaut.

Mme Boucicaut est née Marguerite Guérin à Verjux en Saône et Loire d’une mère célibataire, donc autant dire que la vie quotidienne n’était pas facile. Devenue orpheline, elle monte à Paris chez un oncle où elle rencontre son mari Aristide Boucicaut . Elle fonda, avec lui, le premier grand magasin parisien, au bon marché , une révolution dans le monde du commerce pour l’époque et fît fortune.

Marguerite Boucicaut
Marguerite Boucicaut

L’histoire aurait pu s’arrêter là comme un conte de fée : une petite fille pauvre devenant une des personnes les plus riches de Paris du second empire. Cependant Mme Boucicaut n’oublie pas ses origines modestes. Avec son mari, elle met en place des avancées sociales novatrices pour ses employés. Elle n’oublie pas non plus son village d’enfance qu’elle dote d’une mairie, de deux écoles et surtout d’un pont en pierres maçonnées qui facilitera grandement la communication entre les deux rives de la Saône.

Mme Boucicaut est pile l’intersection entre deux milieux très différents : celle de la pauvreté et celle de la bourgeoisie. Ce recouvrement de bordures a permis des avancées sociales incroyables pour l’époque qui n’auront certainement pas vu le jour si la propriétaire du bon marché avait été issue de la classe bourgeoise.

La bordure et les interfaces dans l’entrepreneuriat, la notion de niche

Quand j’ai commencé à m’intéresser à l’entrepreneuriat, il y a une notion nouvelle que j’ai découverte : celle de la niche !

Ça doit vous paraître bizarre ce mot et pourtant c’est un élément essentiel pour la réussite d’un tel projet (certainement plus important que votre site web ou votre business plan, du moins à tout début).

Alors qu’est ce que la niche ?

Quand on commence dans l’entrepreneuriat, la première des peurs est de ne pas avoir de clients. Alors on essaie de parler à tout le monde et de surtout refuser personne. On se perd alors dans la multitude des services qui existent déjà et on devient invisible. Au final, on s’épuise dans la communication, les publicités pour un résultat souvent décevant.

Une des bonnes pratiques est de cibler les futurs clients et le plus finement possible.

dresseur de chiens

Vous êtes dresseur de chiens ?
Cibler la race que vous préférez (même si vous savez faire pour les autres), devenez expert.

Photo by Richard Brutyo on Unsplash

naturopathe

Vous êtes naturopathe ?
Cibler les personnes que vous voulez aider : les femmes qui sont en rémission d »un cancer par exemple.

Photo by S O C I A L . C U T on Unsplash

Je sais c’est vraiment contre-intuitif, non ? Vous n’êtes pas encore complètement convaincue?

Votre enfant a une grave malformation cardiaque, une pathologie rare. Irez-vous consulter n’importe quel chirurgien cardiaque ? Ou tenterez-vous d’aller consulter LE chirurgien cardiaque spécialiste de cette malformation ?

C’est cela cibler sa clientèle. Être suffisamment précis pour sortir du lot et être repéré.

La marge entre deux milieux différents est très étroite (tout comme la cible clients) mais immensément riche du fait de cette proximité. Valoriser les éléments en bordure et vous attirerez de nombreux clients qui recherchent cette haute valeur qualitative.

Pour finir …

Naturellement, finalement c’est ce principe que j’ai appliqué quand j’ai créé patrimoine permaculture etc. En associant deux domaines différents, je développe une spécificité d’application de la permaculture à des bâtiments et des espaces chargés d’histoire dont les contraintes de restauration, par exemple peuvent être importantes.

Alors jouer avec des domaines différents, jouer à créer ces bordures de richesse pour faire exploser les idées et les envies !

Pour en savoir plus …

Échangeons ….

Vous venez d’acquérir un patrimoine historique, la philosophie permaculturelle vous interpelle mais vous ne savez pas par quel bout prendre le sujet ?

N’hésitez pas, contactez-moi, nous pourrons en discuter librement autour d’un café ou autre.

Crédit photo de la couverture : Photo by Mitchell Griest on Unsplash

0 commentaire

Vous pourriez être intéressé par

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez l'enregistrement et le traitement de vos données par ce site internet.