Principe 10 : utiliser et valoriser la diversité

par Céline (admin)
Utiliser la diversité : principe 10

La permaculture est une philosophie holistique basée sur 3 éthiques

-prendre soin de la Terre
-prendre soin des Hommes
-créer l’abondance et partager équitablement

ET

Déclinée en 12 principes, dont voici le 10ème :

Notre biodiversité, en ce moment est une source d’inquiétude dans l’équilibre complexe et fragile de la vie sur la Terre. Nous sommes dans une période d’extinction massive d’espèces. La prédominance d’une espèce entraine la disparition d’autres. Si on n’y prend pas garde, cela entrainera des réactions en chaines qui ne présagent rien de bon pour l’humanité. La terre, elle, survivra et soufflera.

La diversité, source de résilience

La diversité , et il y en a d’autres, est une des bases fondamentales de la résilience, cette capacité à se relever après une catastrophe ou du moins un coup dur. En effet, on comprend bien que, quand il y a de nombreux modèles différents pour un même résultat, si l’un est défectueux, il y aura toujours les autres pour soutenir le système. Peut-être ne sera t-il pas tout aussi efficace mais au moins il ne s’écroulera pas .

haie de thuyas
A votre avis, si une maladie attaquait les thuyas, que resterait-il de la haie ?
haie variée
Et dans ce cas ? Est ce que la fonction de haie pourrait encore être assurée, même partiellement ?

Il y a un autre principe dans la conception permaculturelle que j’aime particulièrement. Les 12 présentés sont les plus connus mais il en existe bien d’autres basés sur l’observation de la nature et son mimétisme.

Un élément pour plusieurs fonctions et une fonction assurée par plusieurs éléments !

Vous voyez de quoi je parle? Non, eh bien on va expliciter tout ça.

Un élément pour plusieurs fonctions et une fonction assurée par plusieurs éléments

Un élément pour plusieurs fonctions

Prenons l’exemple de la mare :

Notre mare est alimentée par la gouttière de notre toit et elle vit, se purifie naturellement par la riche vie aquatique et un certain nombres de plantes associées. Elle est complètement autonome, pas besoin de pompe pour faire circuler l’eau et l’oxygéner. A noter également que nous avons fait le choix de ne pas mettre de poissons qui auraient été des prédateurs trop importants. Ils auraient alors déséquilibré l’ensemble.

Son écosystème est aussi particulièrement résilient. En effet, après les différentes épisodes de sécheresse et de canicule, nous n’avons jamais eu de dégâts à déplorer.

Si on revient à ce qu’elle procure comme fonctions à elle toute seule, voici celles que je listerais. Elle nous apporte :

  • de l’eau , même si nous avons 3 autres réserves d’eau en container ou poubelle, nous pouvons néanmoins compter sur cette réserve pour assurer une période de sécheresse intense, mais pour le moment entre le paillage et les autres sources, nous n’en avons pas encore eu recours.
  • de la biodiversité, il y a une vie aquatique intense avec notamment des tritons (belle preuve que notre eau est pure). Nous avons aussi des demoiselles, des libellules et de toutes les couleurs. C’est d’ailleurs impressionnant de les voir se métamorphoser de larves à libellule, la magie de la nature !
  • une esthétique dans notre petit jardin. Là encore on pourrait parler de variétés en agrémentant notre espace extérieur d nombreux autres plus petits imbriqués de façon harmonieuse.
  • un centre d’intérêt pour les enfants et les plus grands. On peut rester plusieurs minutes à 4 pattes penchés au dessus pour observer le formidable bal de la vie !
Une fonction assurée par plusieurs éléments

Pour ce point, je prendrai l’exemple d’un exercice en permaculture humaine. Lors de ma formation en permaculture à fermes d’avenir au château de la Bourdaisière, on a fait un jeu de rôles pour assimiler cette notion de résilience.

En cercle, nous devions tour à tour exprimer un besoin et un autre membre du groupe y répondait. Si c’était ok, un lien se créait entre les 2 personnes à travers une bobine qui se déroulait ainsi au fur et à mesure.

Nous avons fait cet exercice plusieurs fois jusqu’à construire une toile d’araignée dense allant d’une personne à une autre.

permaculture humaine
Grâce aux multiples d’interaction, même si une personne part …
permaculture humaine
… l’organisation reste suffisamment solide pour se maintenir

En quoi cela démontre t-il la résilience ?

Eh bien, ce groupe de personnes représentait un système (une association, une entreprise, une famille , ….) , si l’un des membres devait partir (symbolisé ici par une personne qui lâche le lien), le système ne s’écroule pas soutenu par le reste du groupe.

La diversité dans le patrimoine

Dans la gestion des patrimoines, on voit également une évolution dans les offres proposées aux visiteur, par exemple.

Les ressources nécessaires à l’entretien des bâtiments et des jardins sont assurées, pour certains, essentiellement par le visitorat. Ainsi, se pose la question de :

Comment attirer toujours plus de visiteurs et ce tout au long de l’année ?

Il y a 10/15 ans, nous avions les visites libres ou les visites guidées. Mais effectivement une fois faites , on attendait quelques années avant d’y retourner. Aujourd’hui, ce que les visiteurs recherchent ce sont des expériences. Les propriétaires, qu’ils soient privés ou publics, œuvrent désormais à proposer de nombreuses visites à thèmes, pour les grands et pour les petits et ce tout au long de l’année. Cette diversité d’offres attire mais aussi fidélise. En effet, il est assez savoureux de venir découvrir les lieux pour des occasions spéciales et selon la saison. Nous avons la traditionnelle chasse aux œufs, mais aussi Halloween, ou alors des escape game, ou des conférences sur une thématique de la vie quotidienne au XVIIeme siècle etc ….

Alors certes cette variété dans les visites ne sert à pas grand chose pendant cette crise du coronavirus. Il est impossible de se rendre dans ces lieux pile au moment où la plupart des domaines faisait leur réouverture.

Cependant, des initiatives via les réseaux sociaux, des châteaux eux-mêmes et/ou via So-châteaux, nous proposent, pendant le confinement, des visites virtuelles guidées en direct ou en replay. La plupart du temps, ces visites sont assurées directement avec les propriétaires des lieux. Même si nous sommes 70, nous avons la possibilité de poster toutes nos questions. Il est vrai que ces séances sont gratuites mais personnellement cela ne me choquerait pas de payer une contribution.

Voilà encore un autre exemple de diversification d’offres qui permettrait de tendre encore un plus plus vers la résilience.

Pour finir …

J’espère que cette nécessité de la diversité sous toutes ses formes vous aura convaincu. Du coup, je vous pose à la question : pensez-vous, au vue de cette crise sanitaire liée au covid-19, que notre économie, basée essentiellement sur une économie de marché capitaliste soit résiliente ?

Pour en savoir plus …

Échangeons ….

Vous venez d’acquérir un patrimoine historique, la philosophie permaculturelle vous interpelle mais vous ne savez pas par quel bout prendre le sujet ?

N’hésitez pas, contactez-moi, nous pourrons en discuter librement autour d’un café ou autre.

0 commentaire

Vous pourriez être intéressé par

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez l'enregistrement et le traitement de vos données par ce site internet.