Le château de Chaumont-sur-Loire et son festival international des jardins

par Céline (admin)
Le château de chaumont sur Loire

Il était une fois une forteresse médiévale qui, après être restée un château entouré de bois pendant plus de 8 siècles, s’embellit pour devenir une grande dame raffinée où l’art, la nature et l’histoire se côtoient. Le domaine de Chaumont-sur-Loire inspire et fait rêver de nombreux artistes, paysagistes, jardiniers et promeneurs. Il possède aussi, depuis 2018, ce petit supplément d’âme qui font l’apanage des grands : Un jardin de soins et de santé qui propose un espace de bien-être aux plus vulnérables d’entre nous.

Mes visites estivales des châteaux de la Loire m’ont emmenée au château de Chaumont-sur-Loire qui surplombe le fleuve du même nom. Dans son parc de 35 ha, ce domaine nous offre de nombreuses choses à découvrir liées à l’Histoire, la Nature et l’Art.

Quelques repères chronologiques

Avant de partir à la découverte du domaine, j’ai ressenti le besoin de visualiser quelques repères chronologiques pour mieux appréhender son histoire et vous la partager.

Chaumont-sur-Loire vue du ciel
l'histoire Chaumont-sur-Loire

L’histoire du Château

C’est la deuxième fois que je viens le visiter et à chaque fois j’ai la même impression : son angle d’entrée ne nous laisse pas deviner son raffinement intérieur. Son architecture de pont levis flanqué de 2 tours lui donne un air de gros nounours posé qui le rend, pour ma part, très attendrissant. D’un côté, nous avons le côté médiéval, et de l’autre, face à la Loire, l’architecture Renaissance.

Chaumont-sur-Loire côté parc
Le château de Chaumont-sur-Loire _ Côté parc
Chaumont-sur-Loire côté cour
Le château de Chamont-sur-Loire – côté Loire

Le Moyen-âge

Le château a plus de 1000 ans d’histoire à la fois belle et chaotique. Elle commence en l’an 1000, avec Eudes 1er , comte de Blois, pour surveiller la frontière entre le comté de Blois et le comté d’Anjou.

Malheureusement en 1465, un de ses propriétaires, Pierre Ier d’Amboise, se joue de la confiance du roi Louis XI. La punition sera terrible pour le château car il sera brulé et détruit.

La Renaissance

Le château renaitra de ses cendres une fois son propriétaire revenu en grâce. L’entreprise continuera avec son fils et son petit-fils Charles II d’Amboise. Nous sommes alors en pleine Renaissance. Le château gardera sa structure médiévale tout en s’embellissant de nouveautés architecturales de cette époque riche en nouveautés. Le domaine retrouvera, alors, ses lettres de noblesse.

En 1550, c’est Catherine de Médicis, elle-même, qui rachètera l’ensemble alors très rentable. En effet, il possède de nombreuses terres agricoles et récolte un droit de péage sur la Loire. Néanmoins, elle le cèdera à sa rivale Diane de Poitiers, à qui son amant, le roi Henri II avait donné le château de Chenonceau. Cependant à la mort de ce dernier, elle restituera cette propriété royale. Diane de Poitiers eut en échange le château de Chaumont sur Loire. Sa fille, fût la première à émettre l’envie de créer un parc d’agrément. Malheureusement sa mort prématurée mis en terme au projet.

L’époque contemporaine au château de Chaumont-sur-Loire

La dernière transformation notable du château, on le doit à Jacques Donatien Le Ray dans la deuxième moitié du XVIII ième siècle par son ouverture de l’aile nord sur la Loire.

les derniers propriétaires de Chaumont-sur-Loire
Le Prince et la Princesse de Broglie, les derniers propriétaires privés du château

Ensuite, le château ne changera plus de physionomie, il aura seulement droit à un grand rafraichissement au XXème siècle par les derniers propriétaires privés du château : Le Prince et la Princesse de Broglie. Ces derniers, par contre, modifieront sensiblement tous les extérieurs et les annexes.

(L’actuel propriétaire du château de la Bourdaisière: Louis-Albert de Broglie, dit le prince jardinier, appartient à la même famille).

En 1938, le château devient bien national pour raison d’état. Depuis 2007, il appartient désormais à la région Centre Val de Loire.

Le domaine de Chaumont est plus qu’un château. De nombreux bâtiments et espaces naturels sont venus lui rajouter de la valeur, si tenté qu’il en avait besoin.

Commençons par le grand parc !

Son parc

C’est en 1833, c’est à dire plus de 800 ans après la construction du château, qu’un premier parc voit le jour avec le Comte d’Aramon. On lui doit quelques arbres remarquables comme les grands Cèdres.

le parc de Chaumont-sur-Loire
les arbres remarquables du domaine de Chaumont-sur-Loire

Mais c’est véritablement en 1884 que le château s’offre un magnifique parc dit à l’anglaise grâce au paysagiste Henri Duchêne. Il utilise les différentes courbes du relief pour mettre en valeur le château, bien sûr, mais aussi la Loire et le domaine boisé, autres composants indissociables du domaine.

Chaumont-sur-Loire
Le parc de Chaumont-sur-Loire

Pour agrémenter le château de ce parc, les propriétaires les Prince et Princesse de Broglie ne reculent devant aucune difficulté. Le village et le cimentière entravèrent les ambitions de leur paysagiste, soit, il n’y avait qu’à les déplacer !

L’art fait partie intégrante, depuis quelques années, de la vie du domaine de Chaumont-sur-Loire. Chaque année, de nouveaux artistes viennent embellir chaque espace tout en gardant l’harmonie des lieux.

l'art à Chaumont-sur-Loire
De l’artiste Vincent Mauger, boule en piquets de bois

Ses écuries

Avoir une belle et grande écurie faisait partie à l’époque des signes extérieurs de richesse. Ainsi sont nées les écuries du domaine sous la direction de l’architecte Paul Ernest Sanson.

Elles ont été construites avec l’ambition d’être les plus luxueuses et les plus modernes d’Europe. Les harnais ont été fabriqués par la Maison Hermès, spécialisée à l’époque dans la fabrication d’articles d’équitation.

les écuries de Chaumont-sur-Loire
Les écuries de Chaumont-sur-Loire

Cette écurie pouvait accueillir plus de 50 chevaux. Il faut savoir qu’à cette époque leur possession signifiait une grande possibilité de déplacement et une force de travail importante. Les dernières années du XIX ième marquent aussi le début de la fin de son exploitation au profit de l’automobile dont les prototypes commencent à arriver.

Les écuries de Chaumont-sur-Loire
Les écuries deChaumont-sur-Loire

Aujourd’hui, les œuvres, comme celles de l’artiste Klaus Pinter ont remplacé les chevaux, nous offrant une autre approche des lieux.

l'art à Chaumont-sur-Loire
De l’artiste Klaus Pinter et son univers sphérique

Le domaine, réputé pour son activité agricole, ne pouvait pas être complet sans sa ferme modèle.

Sa ferme Modèle de Chaumont-sur-Loire

Afin de rentrer encore un peu plus dans la modernité, le Prince et la Princesse de Broglie décident d’implanter en 1903 une ferme modèle dont les principes sont déjà connus et développés depuis quelques années. C’est un souci de rationalisation qui pousse la construction de tel endroit. Celle de Chaumont-sur-Loire (Marcel Boille) est composée de 10 bâtiments organisés en pavillon autour d’une cour, elle-même centrée sur un bassin pédiluve (pour se laver les pieds) – abreuvoir, alimenté par les eaux pluviales.

La ferme modèle

Après que le domaine a perdu sa grandeur agricole , cette ferme a été sauvée en 1955 en devenant Monument Historique. Elle est aujourd’hui réhabilitée en salles d’exposition et de petite restauration et est surtout rattachée au Festival International des Jardins depuis 1991, année de leur création sur une partie de terrain non utilisée.

le pédiluve de la ferme modèle de Chaumont-sur-Loire
Le pédiluve/abreuvoir

Quand on rentre dans l’étable, par exemple, un rideau haut en couleurs attire notre regard.

l'art de Chaumont-sur-Loire
De l’artiste El Anatsui

Cette toile est l’œuvre de l’artiste El Anatsui dont j’aime particulièrement la philosophie. En effet, il est connu pour ses sculptures en bois et ses assemblages complexes de matériaux recyclés. Il puise son inspiration dans les traditions africaines de recyclage et de détournement d’objets manufacturés usagés.
Seriez-vous reconnaître de quoi est fabriquée cette magnifique draperie ?

Que serait-ce une ferme sans son potager ?

Son potager et son jardin de soins et de santé

Le potager se trouve de suite à droite en arrivant, un peu en hauteur. Il semble plus être un potager de démonstration avec un soin particulier aux associations et travail en 3D. On s’y promène tantôt à l’abri d’une tonnelle, tantôt au milieu des tournesols géants. C’est un joli mélange gourmand pour nos yeux, nos papilles et notre odorat.

Un peu plus loin une pancarte attire mon attention : le jardin des soins et de santé.

Le potager du domaine de Chaumont-sur-Loire
Le potager du domaine de Chaumont-sur-Loire

C’est un jardin spécialement conçu pour être naturel, à échelle humaine et venir en aide aux personnes en difficultés (autisme, maladie d’Alzheimer, dépression). L’objectif est de leur apporter du bien-être à travers une reconnexion à la nature. C’est une des éthiques fondamentales de la permaculture : prendre soin de L’homme.

Son festival international des jardins de jour et de nuit

le festival international du domaine de Chaumont-sur-Loire

Enfin, le clou du spectacle vient certainement dans la partie gauche du domaine qui abrite le Festival International des Jardins depuis 28 ans.
C’est un condensé d’histoire, d’art et de nature qui nous offre une parenthèse enchantée le temps d’une balade bucolique. Chaque jardin est habilement disposé dans des niches qui nous font pénétrer pleinement dans l’univers de l’artiste. Chaque détour de chemin est une surprise.

le festival international du domaine de Chaumont-sur-Loire

Les univers sont totalement différents d’un artiste à un autre avec des installations parfois très surprenantes : Comme l’utilisation de sacs poubelles violets perchés sur une structure, qui donne une impression d’envolée de ballons. La magie continue encore le soir à la tombée de la nuit à travers de nombreux jeux de lumières, nous faisant découvrir les œuvres sous un autre angle.

le festival international du domaine de Chaumont-sur-Loire

Pour finir …

Le domaine de Chaumont-sur-Loire a réussi son pari. Il fait vraiment partie des châteaux de la Loire à ne pas manquer dans notre circuit touristique où la journée est nécessaire pour en apprécier toutes les pépites.

Échangeons …

Vous êtes propriétaire ou vous avez visité un tel lieu qui se consacre tout autant à la sauvegarde de notre patrimoine historique qu’à celui de notre biodiversité.

Vous aimeriez le partager ?

Écrivez moi pour échanger, nous rencontrer je serais ravie d’en consacrer un article en toute simplicité

Pour en savoir plus …

0 commentaire

Vous pourriez être intéressé par

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez l'enregistrement et le traitement de vos données par ce site internet.