5 choses à savoir sur l’écolabel européen

par Céline (admin)
5 choses à savoir sur l'écolabel européen

Quand on entend parler de l’écolabel européen, ça ne nous laisse généralement pas indifférent :

  • pfff c’est compliqué …
  • à quoi ça sert vraiment ?
  • ça va me coûter du temps et de l’argent, pour quels résultats ?

ou au contraire, travailler pour obtenir l’écolabel européen est un gage de qualité, de rigueur, de jouer dans la cour des grands !

Alors, en tant qu’hébergeur touristique, où vous situez-vous ? Plutôt sceptique ou enthousiaste ?

En tant que voyageur, aussi , ce n’est pas simple de bien comprendre les tenants et les aboutissants des écolabels et plus précisément de celui-ci. Pour le voir apposé sur de nombreux articles de notre consommation courante, il nous renvoie , néanmoins, une image respectueuse de l’environnement.

Alors regardons d’un peu plus prêt cet écolabel européen, en prenant un peu de hauteur et en désacralisant la bête. D’autres articles viendront décortiquer un peu plus le référentiel.

L’écolabel européen : un label ISO de type 1

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

Ne bougez plus, vous êtes cerné(e) d’ISO !

En France, l’écolabel européen est porté par l’Agence de la Transition Écologique (anciennement ADEME )

L’écolabel européen, que cela soit pour des biens de consommation ou les hébergements touristiques, a été créé par la Commission Européenne en utilisant le référentiel ISO – Organisation internationale de normalisation. Le S vous échappe ? Voici la petite histoire : afin de garantir la même abréviation quelle que soit la langue utilisée, les fondateurs en 1946 ont décidé d’utiliser l’abréviation ISO, qui vient ISOS en grec et que signifie égal, astucieux non ?

Petite parenthèse

(C’est la même histoire pour KODAK, ce géant de l’argentique qui m’a offert mon 1er job, soit dit en passant, et qui avait cette même volonté de prononciation quelque soit le pays. Et si je reste encore un peu dans les confidences, mon job actuel au sein des Laboratoires URGO (pansements, humex, etc …) vient du fait que l’usine historique est située à Dijon au cœur de la BoURGOgne … vous voyez ? J’aime beaucoup comprendre les origines des noms…ce sont toutes des histoires passionnantes).

Retour à notre écolabel européen

Bref pour revenir à notre écolabel européen, il est basé sur la norme internationale ISO 14024, qui définit quand, comment, par qui peut-être délivré un label environnemental de type 1. Dans son contenu, il s’inspire aussi largement de l’ISO 14001, certification volontaire de toute entreprise qui souhaite montrer son engagement dans les démarches environnementales.

D’ailleurs en tant qu’hébergeur touristique, vous pouvez aussi être ISO 14001. Vous gagnerez des points pour obtenir l’écolabel européen … J’ai l’impression de vous avoir un peu perdu , non? c’est toujours OK ? Parfait!

Alors juste pour finir sur ce point, la signification du Type 1, signifie simplement que la certification est attribuée par un organisme indépendant, ici l’AFNOR certification.

Quels établissements concernés par l’écolabel européen ?

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

A partir du moment où vous êtes un établissement touristique, l’écolabel européen vous concerne. Vous aurez un traitement différent si vous êtes un camping car vous aurez plus de logements à proposer.
(Juste avant le troisième confinement, j’avais justement prévu d’aller passer trois jours dans un camping écolabellisé pour voir en vrai comment cela se passe ! Ce n’est que partie remise ! )

Il n’y a pas non plus de taille critique pour être écolabellisé. Il y a un nombre certain de procédures et de tableaux à mettre en place au démarrage pour permettre un suivi rigoureux tout au long de l’année. Le temps ensuite passé à suivre vos actions et vos consommations sera proportionnel à la taille de l’établissement.

Pour ma part je m’intéresse à TOUS les établissements si peu qu’ils aient un peu d’âge !!

Quels sont les services concernés par l’écolabel européen ?

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

L’écolabel européen ne s’intéresse pas seulement aux nuitées. Il prend l’établissement dans son ensemble avec ses espaces verts, ses services de restauration, des équipements bien-être, etc ….

Dans les faits, cela se traduit par des exigences spécifiques pour être dans une démarche pleinement cohérente. Il serait curieux, vous en conviendrez, de servir des produits bio à table et d’entretenir vos espaces verts à coups de pesticides, non ?

Et c’est ce que j’apprécie dans ce genre de référentiel, c’est de garder ou du moins de travailler à augmenter la cohérence de ce que l’on entreprend (attention il ne s’agit pas d’être parfait dès le départ). Sans forcément en avoir conscience, on peut avoir parfois des paradoxes dans nos actions qu’un référentiel permet de soulever en nous posant des questions différemment ou en apportant un regard différent.

67 critères à décortiquer pour obtenir l’écolabel européen

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

67 critères à étudier pour obtenir l’écolabel européen, ça parait à la fois peu et beaucoup. Certains critères n’auront qu’une ligne, d’autres demanderont quelques compétences techniques . Il y en a pour tous les goûts !

Il y en a surtout qui sont obligatoires et d’autres optionnels .

Les critères obligatoires

Les critères obligatoires sont … obligatoires MAIS ne rentrent en vigueur que s’ils interviennent pendant la durée de validité de l’écolabel et non à l’admission …par exemple, vous avez une bonne vieille chaudière au fuel, vous ne marquerez certainement pas beaucoup de points pour l’admission mais cela ne sera pas rédhibitoire. Si vous décidez de la changer au cours des deux années de validité de l’écolabel européen, là le critère obligatoire en question entre en action.

Les critères optionnels

Quant aux critères optionnels (NB : je sors le cas des campings qui ont un traitement différent), vous devez avoir au minimum 20 points auxquels on en rajoute selon les services que vous proposez : +3 points si vous avez des espaces verts, +3 si vous avez des équipements bien-être, +5 si vous ouvrez ces équipements à une clientèle extérieure à votre activité d’hébergement, etc, …

5 domaines d’actions dans l’écolabel européen

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

Les 67 critères de l’écolabel européen sont découpés en 5 catégories avec pour chacun ses obligatoires et ses optionnels.

Les critères autour de l’énergie, l’eau et les déchets tendent à vouloir diminuer leur consommation que cela soit avant d’accueillir les hôtes, pendant et après. Ce qui est important à noter, c’est que l’écolabel européen se concentre vraiment sur le cycle de vie d’un produit. Alors si on le visualise bien pour une machine à laver par exemple ( éco-conception puis consommation énergie/eau et enfin gestion de sa fin de vie), c’est peut-être moins évident pour l’hébergement.

Pour le critère Gestion générale c’est toute la définition de votre politique environnementale, le pourquoi, quand, comment, par qui. C’est décrire à la fois dans les grandes lignes et de façon précise la façon que vous envisagez pour ancrer votre établissement dans la démarche de l’amélioration continue. Vous aurez notamment à écrire et faire vivre un plan d’actions précis pour vous montrerer à vous et à l’auditeur l’évolution de vos actions et leurs réajustements .

Quant à la dernière catégorie, les critères concernent des actions pour des chambres non fumeurs, etc …

Pour résumer

Voici les grandes lignes de l’écolabel européen dans son fonctionnement. Quant à la question du budget à prévoir, l’audit en lui-même varie selon la taille de l’établissement pouvant aller de 500 € à 3000€. Certains travaux ouvrent à des subventions qui varient aussi selon les politiques régionales et départementales, etc… Si vous vous faites accompagner, le coût sera aussi différent selon l’organisme que vous choisirez, etc … Le sujet du budget un vrai un sujet à part entière qui sera traité ultérieurement.

5 choses à savoir sur l'écolabel européen

Échangeons …

Vous êtes un hébergeur touristique dans une maison ou un établissement chargé de petites ou grandes histoires ?

Vous êtes sensibles au respect de la nature ?

Posez-moi toutes les questions que vous souhaitez dans les commentaires ci-dessous, je serais ravie d’y répondre.

0 commentaire

Vous pourriez être intéressé par

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez l'enregistrement et le traitement de vos données par ce site internet.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous êtes en désaccord vous pouvez les désactiver. Accepter A propos

Politique de confidentialité