38 Millions d’euros pour les hébergeurs touristiques

par Céline (admin)
le fonds tourisme durable

Face à cette situation inédite de cette crise sanitaire liée au COVID -19 (oui j’avoue j’ai du mal à féminiser la chose) le gouvernement débloque un plan de relance, France relance, dont 38 M€ seront débloqués d’ici 2022 pour les hébergeurs touristiques qui souhaitent se concentrer sur une formule durable de leurs activités.

Poids économique du tourisme

Dans les années 1950, le tourisme est devenu un véritable levier économique sur le plan mondial ce qui a amené vers ce que l’on appelle le tourisme de masse qui n’est pas sans conséquence, de nos jours pour notre planète. J’aurai l’occasion d’y revenir lors de prochains articles.

Aujourd’hui, j’ai plutôt envie de me concentrer sur le tournant qui est en train de se passer, non sans crispations, à la suite de cette crise sanitaire et de sa gestion.

Le tourisme en France est un secteur économique très dynamique, dont les dépenses associées représentent en 2018 plus de 7% du PIB.

On y distingue les hébergements touristiques (hôtels, gîtes, campings, villages vacances, etc …), la restauration, les débits de boissons, les transports et les agences de voyages et voyagistes.

Crise du covid 19 sur le tourisme

En tant propriétaires de maisons chargées d’histoire, vous êtes les mieux placés pour savoir que cette année 2020 et ce début de 2021 ont mis à rude épreuve l’exploitation de vos activités jusqu’à peut être remettre en cause leur avenir. C’est une double peine qui touche bien évidemment la survie économique de votre exploitation mais aussi tous les projets d’entretien ou de restauration liés à votre patrimoine.

La plupart d’entre vous avez-su rebondir, vous réinventer, vous adapter et ce dans un temps très court, ce qui vous montre votre capacité à vous transformer. Grâce aux séjours professionnels, certains d’entre vous ont même réalisé une très bonne année 2020 !

Aimeriez-vous aller encore plus loin …. ?

Le plan France Relance

Principes généraux de France Relance

Dans ce contexte inédit, le gouvernement a lancé un plan de relance économique de 100 milliards d’euros pour se relever et entreprendre de façon différente. L’objectif affiché est de bâtir la France de 2030 mais tout en prenant en compte le contexte du réchauffement climatique face auquel nous avons plus que jamais besoin de nous adapter tout en atténuant au maximum l’emballement qui nous est prédit. Car oui, il ne s’agit plus de lutter contre le dérèglement climatique, le phénomène étant inéluctable mais c’est de savoir répondre à ce nouveau contexte sans l’aggraver plus encore. L’objectif affiché de ce plan est de réduire drastiquement l’émission de CO2 jusqu’à la neutralité en 2050… ça fait loin… difficile de se projeter.

Ce n’est pas la plus forte ni la plus intelligente des espèces qui survivra, mais celle qui est la plus apte à changer.

Charles Darwin

Les 3 axes de France Relance

Ce plan s’articule autour de 3 axes

– la transition écologique, 30 milliards d’euros
– la compétitivité et l’innovation, 35 milliards d’euros
– la cohésion sociale et territoriale, 35 milliards d’euros

Le tourisme durable s’intègre dans le troisième volet dédié à la cohésion sociale et territoriale mais non sans pont avec celui de la transition écologique avec des sujets bien précis liés par exemple à la rénovation des bâtiments.

Le tourisme durable

Dans ces conditions, l’ADEME, l’agence pour la transition écologique, devient responsable de la répartition de 2100 Md’€ jusqu’en 2022. Ce plan de relance se déploiera en s’appuyant sur les territoires à travers les régions et les départements.

le tourisme durable

Le fonds tourisme durable

Sur les 2100 millions d’€, 50M€ sont alloués au tourisme durable réparti de la façon suivante :

Le tourisme durable

Les objectifs sont d’accélérer la mutation vers un tourisme durable prenant en compte les impacts économiques, sociaux et environnementaux en priorité sur les territoires ruraux.

Qu’entendons-nous par territoire ruraux ?

Les communes peu denses et très peu denses ainsi que les communes de moins de 20 000 habitants dans les bassins d’attractivité de moins de 200 000 habitants

            Pour qui ?

Que vous soyez une toute petite structure ou une plus imposantes (dans la limite des 250 salariés tout de même) ou encore une association, etc … vous pourrez prétendre à ce fonds, à la condition tout de même d’être en zone rurale.

            Pour quoi ?

Le fonds tourisme durable est destiné à soutenir, via des aides financières (subventions), vos initiatives en matière de tourisme durable en couvrant une partie des coûts liés à l’émergence, la maturation et la réalisation (ingénierie, investissement) de vos projets.

En ce qui concerne les hébergements touristiques les projets peuvent être de différents ordres : comme la rénovation énergétique, plan d’économie circulaire, plan d’économie d’énergie, préservation des milieux, réduction d’émission de gaz à effet de serre, solutions innovantes en faveur d’un tourisme durable, etc…

Voici quelques exemples

  • Déploiement du tri des biodéchets dans le secteur de la restauration
  • Accompagnement des professionnels pour contribuer à l’objectif national de réduction du gaspillage alimentaire
  • Accompagnement des hébergements touristiques dans l’amélioration de leur performance environnementale (écolabels et affichage environnemental)

            Quand ?

Pour les 2 ans à venir 2021-2022

            Comment ?

Restez attentifs aux appels à projets qui devraient incessamment sous peu sortir. Vous pourrez les retrouvez sur le site de L’agence de la transition écologique (anciennement l’ADEME) mais aussi sur celui de la Direction générale des entreprises. Vous pourrez aussi les retrouvez sur les site propre à chaque région qui s’en feront les relais.

La sélection des projets sera opérée par un comité composé de l’ADEME, de représentants de l’Etat, des opérateurs financiers partenaires (Bpifrance et Banque des territoires) et des Régions, en qualité de bailleurs.

Les projets, individuels ou collectifs, seront sélectionnés en fonction de leur rapidité de concrétisation et de leur impact sur la transformation de l’industrie touristique.

Pour aller plus loin

A ce fonds du tourisme durable se rajoutent le plan d’accélération régional, le plan de relance européen ….   

Propriétaires de maisons anciennes, ne serait-ce pas le bon moment pour vous lancer dans une certification de l’écolabel européen en tant qu’hébergeur touristique, par exemple ? Qu’en pensez-vous ? Dites-moi tout en commentaire ?


Pour en savoir plus

Annexe

Le tourisme durable
0 commentaire

Vous pourriez être intéressé par

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez l'enregistrement et le traitement de vos données par ce site internet.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous êtes en désaccord vous pouvez les désactiver. Accepter A propos

Politique de confidentialité